Bonjour Deno Au revoir NodeJS ?

Deno c’est quoi ?

En juin 2018, le créateur de NodeJS annonce à tous qu’il ne supporte plus NodeJS en pleine conférence de la JSConf. C’est lors de cette même intervention que le nom de deno est pour la première fois mentionné. Ce sont des propos étonnant venant d’une personne qui avait présenté en 2009 NodeJS comme un side project. Nous avons peut être trouvé le digne successeur de NodeJS. Comme lui c’est un runtime JS et peut être nous fera-t-il oublier tous les problèmes de Node ?

Pourquoi deno ?

NodeJS a pas mal de problème qui ont tendance à s’accentuer avec le temps. En effet, on peut citer la prépondérance des callback en lieu et place des promesses, sa faible sécurité ou l’écrasante masse du dossier node_modules. Bien que jeune, ce dernier n’a pas encore 2 ans, deno est plein de promesse. Il est construit grâce à un autre langage (RUST au lien de C++) et supporte le Typescript de manière native. Aussi, on oublie les dépendances classiques et on peut même appeler les modules via un url HTTP ! Il propose aussi un système de droits via flag qui empêche tout accès si il n’est pas autorisé.

Deno et NodeJS

Pour le moment, il est encore dans ces jeunes années. Il est plein de bugs et on ne peut pas faire grand chose. Vous pouvez cependant vous rendre sur ce site pour réaliser un petit tutoriel. C’est ce site, entre autres, qui nous permet aujourd’hui de vous parler de cette actualité. Cependant, attention, même à terme, deno n’a pas vocation à détruire NodeJS le plus rapidement possible. Une cohabitation existera pendant encore quelques années.

En conclusion, nous resterons attentif à l’avancement de deno afin de vous proposer la meilleur solution pour votre projet. N’hésitez pas à consulter notre section développement pour plus d’informations.